23 décembre 2008

► Les coquelicots sigillés.



Conçu par un artiste céramiste (Bernard Defer) ils sont magiques !


La terre (900°), le fer, l'émail (1200°), le feu donc (encore) et la force d'une vie qui émerge !
Des couleurs terres, bistres, ocres, marrons, avec des reflets bronzes ou dorés sur le socle fumé. La fleur d'un rouge eclatant, vif, brillante et lisse, surgit par un point ou la terre eclate, se fissure. L'intérieur de la fleur est noir mate et rugueux...
De perpetuels contrastes de matières et de couleurs.



Petit mot repris du site de B. Defer : "Ces blocs d'argile pétrifiés symbolisent la capacité avec laquelle la nature se régénère de toutes les atteintes qu'elle subit. Malgré l'aspect tourmenté et stérile de cette surface,la fleur va surgir de sa graine,avec difficulté,mais porteuse d'espoir."




Sigilé ? Ca vient de "sceau" ... Le sigil serait un sceau magique. Mais dans ce cas, si j'ai bien compris ce serait la marque faite par l'émergence d'une vie dans la céramique...




A découvir également sur le site de l'artiste :

2 commentaires:

samantha a dit…

Mon coquelicot est venu se planter joliment au soleil de San Rafael et il n'en est que plus rouge. il va très bien avec le décor local. Un magnifique objet.

[ M K ] a dit…

UK: Tous, sans exception, portaient à leur boutonnière un petit coquelicot en papier rouge. Ce "poppy", acheté au profit de l'association d'aide aux anciens combattants, est devenu le symbole du soutien indéfectible que les Britanniques portent à leurs forces armées, et aucun bon sujet de Sa Majesté n'ose paraître en public pendant les quelques jours qui précèdent l'Armistice sans arborer son petit coquelicot, au risque d'apparaître antipatriotique.

Chine: le coquelicot est associée par les Chinois aux deux guerres de l'opium menées par la France et la Grande-Bretagne contre la Chine impériale au XIXe siècle (1839-1842, 1856-1860). Le coquelicot rappelait trop le pavot, symbole des deux guerres de l'opium perdues par les Chinois face aux occidentaux.

Canada: Les fleurs de coquelicot symbolisent les soldats tombés au combat lors de la Première Guerre mondiale. Le coquelicot est le symbole du Jour du souvenir depuis que le lieutenant-colonel John McCrae l'a immortalisé dans son célèbre poème In Flanders Fields : « Au champ d'honneur, les coquelicots sont parsemés de lot en lot auprès des croix ». On retrouve des extraits de ce poème sur les billets de 10 $. Ils sont la devise des Canadiens de Montréal : « Nos bras meurtris vous tendent le flambeau, à vous toujours de le porter bien haut. »

Enregistrer un commentaire

...